Accueil » N-TCI

N-TCI

Non-Thérapie Centrée sur l'Impersonnel

Pour introduire une dimension poétique dans le quotidien

Vous avez l’impression de vivre dans un monde plat, morne, étriqué, gris, absurde, usé, fermé, sans saveur, sans poésie… ?

La N-TCI® vous permet de développer une vision poétique de l’existence, de dégager :

  • des mobiles suffisamment mobilisants
  • des motifs suffisamment motivants
  • des axes suffisamment excitants.


La N-TCI® est une invitation à « habiter poétiquement le monde » (Hölderlin). Qu’est-ce qu’habiter poétiquement le monde ?
Cela ne consiste ni à composer des vers ni à s’extasier devant des nuages (même si la N-TCI® ne décourage nullement ces saines pratiques), mais à exprimer et cultiver sa nature.

Riche de tout un héritage philosophique, artistique, spirituel, poétique, et de tout un arsenal thérapeutique (Amorphothérapie®, Pastèco-thérapie zen sculpture mammaire®, Contenance testiculaire®), la N-TCI® a découvert que derrière le désir de bien-être fermente un autre désir, plus profond, plus essentiel, plus simple : le désir d’être.
Le désir d’être, c’est le désir de sortir du non-être dans lequel la peur nous confine.

Cependant, il serait abusif de dire qu’
avoir peur, c’est cessé d’être, car la peur permet aussi de fuir ou de combattre pour sauver ou affirmer son existence. Des trois réactions instinctives face à une menace ou un danger réel ou imaginaire (combattre, fuir ou subir), la troisième réaction (subir), marquée par l’inhibition, la soumission et une certaine forme de sidération, est celle qui nous fait le plus basculer dans le non-être. Elle nous oblige à créer un doublon de nous-même, fantôme que les psychologues nomment un faux-self.

Pour essayer de conjurer ce sentiment de non-être qui nous fait nous sentir toujours en-dessous, jamais à la hauteur, le Marché du développement personnel promet bonheur, élévation et bien-être. Avec les résultats mitigés que l’on connaît.
Pour la N-TCI®, le problème n’est pas tant d’être ou de ne pas être soi-même, de réussir ou de ne pas réussir à s’établir dans le bien-être, que de ne pas être, de ne pas se sentir être. Nous menons la vie d’un autre, d’une multitude d’autres, qui eux-mêmes ne sont pas. Copies de copies, nous courons après le Modèle, lâchant la proie pour l’ombre, le fait pour le reflet, l’adoubement de soi pour les doublons. 
Aspirer au bien-être, c’est stopper l’être dans une idée arrêtée du bien. Le mal-être court après le bien-être mais manque l’Être. 

Plutôt que de chercher le bien-être, la N-TCI® propose de laisser opérer l’Être. Car seul l’Être, ce frayeur effrayant, ce traceur de sillons, de lignes de fuite et de vie a le pouvoir de (se) réaliser. 

La N-TCI® donne à sentir la « personne » que nous sommes.
Qu’est-ce qu’être « personne » ?
C’est sonner (résonner, raisonner) depuis la percée de l’Impersonnel.

Qu’est-ce que l’Impersonnel ?
C’est l’Un ou l’Être perçant la personne, la transperçant de sa
réalité.

La N-TCI® est plus qu’une synthèse des approches psycho-thérapeutiques centrées sur la personne, la famille et la société. Tout en s’en inspirant, elle les ouvre à une dimension plus large, plus complexe : qu’en pense le cosmos ? qu’en pense la pierre ? qu’en pense le soleil ?
Le « non » de la Non-Thérapie Centrée sur l’Impersonnel n’est pas un non d’opposition ou de négation des méthodes thérapeutiques existantes. Il faut l’entendre, à la manière du concept de non-euclidien en géométrie, dans un sens inclusif d’ouverture et de généralisation.

Quelqu’un en nous cherche désespérément à être quelqu’Un alors qu’il est déjà Un.
Quelqu’Un en nous cherche désespérément à être reconnu, alors qu’il est déjà Nu.
Échouant à nous connaître, nous demandons à l’autre de nous re-connaître.

Avec la N-TCI® il ne s’agit pas tant de se connaître soi-même que d’habiter le tiret transfini (-) qui relie soi à même. S’établir dans ce tiret é-mouvant c’est voir le connaisseur, la connaissance et le connu barboter dans le même bain, bain dont on se découvre à la fois baignoire, eau et bébé. 

Centrée sur ce qui n’a pas de centre – ou ce « dont le centre est partout et la circonférence nulle part » (Blaise Pascal) -, la N-TCI® cherche à “habiter poétiquement la terre”.
Car être ou ne pas être, là est finalement toujours la solution. 

 Liste agréée des non-thérapeutes centrés sur l’Impersonnel : 
  • Camille Kaz
  • Emma Tom
  • Chloé Close
  • Ali de Saint-Sens
  • Etilak Nasmol
  • Sarah Zin
  • Paul Emos


Pour suivre un
e N-TCI® ou être suivi par elle, veuillez-nous écrire depuis la page Contact du site.